Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Exo-Etre

Exo-Etre

« Nous avons réalisé une batterie d’expériences in vivo et nous savons aujourd’hui quasiment comment fonctionne cet organisme…

- Allez, convainquez-moi que cette laideur extrême doublée d’une odeur pestilentielle recèle un intérêt quelconque ?

(Je vous admire… )

- Hélas, je ne pense pas que je vais susciter le moindre intérêt pour cette… chose… Il n’y a rien à en tirer, au sens où nous l’entendons habituellement lorsque nous parlons de créatures autres que notre propre espèce. Aucune trace d’émotion, pas de réaction intelligible permettant de supposer qu’il y a la moindre intelligence dans cette masse. Pas de cerveau, pas de neurones, pas d’organes différenciés… ceci est juste parcouru par un faible courant électrique qui varie sensiblement sans que nous n’ayons pu en comprendre le pourquoi et le comment…


(Vous êtes beaux.
Vous êtes tout ce que j’aimerai être.
Dès que j’ai vu votre forme, j’ai su que je ne pourrai jamais me passer de vous a
dmirer.)

- Et vous dites que toute la partie la plus habitable de l’exo planète est parasitée par des créatures semblables à ces spécimens que la dernière mission spatiale a ramenés ?

- Oui. À croire que cette planète attendait qu’un organisme digne de ce nom vienne faire le ménage.

- Hmmm… mais alors, les choses comme celle-ci servent à quoi au juste ?

- Un ratage de la nature extraterrestre, probablement. Ce n’est ni une proie ni un prédateur, ça ne sert à rien. C’est là, juste là. Cela se contente d’être.

(Vos mains, si habiles…
Vos voix mélodieuses m’enchantent même si je ne comprends pas ce que vous di
t
es.)

- Et cela nous gêne. Croyez-moi, mon ami. Cela nous gêne et cela doit être corrigé. Nous avons besoin de leur habitat pour coloniser l’exo planète et nous ne tolérerons pas de partager l’espace avec des choses aussi repoussantes et insignifiantes. Elles vont empiéter sur nos futures terres, sur l’espace où nous implanterons la race néo humaine exo terrestre. Imaginez, dans quelques siècles, des manuels d’histoire relatant notre cohabitation avec … ceci ? Répugnant ! Non, nous devons remédier à cette erreur de casting et offrir une table rase, enfin, une planète rase à notre futur…une terre originelle, l’Eden où tout recommence, la pureté qui n’attend que la main humaine pour éclore en un avenir prometteur !

(Je suis sûr que vous êtes bons. Comment pourrait-il en être autrement lorsqu’on vous considère en totalité ?)

- Regardez ! C’est singulier ! On dirait qu’il y a comme un frémissement dans la partie supérieure de la masse !

- A d’autre ! Je me demande comme vous pouvez trouver un sens par lequel examiner ce truc. Ça se trouve, vous l’avez positionné sur la tête et ça nous montre son fondement. Peu importe au final.

(Les autres ne comprennent pas mon intérêt pour vous. Ils disent que je perds la tête à vous aimer de la sorte. Je leur ai expliqué tout ce que vous apportez à ma vie mais ils se détournent de moi. Ils disent que je suis malade.)

- Vous avez réussi à stopper les fuites vers les groupuscules pro-conservation des organismes extraterrestres ?

- Oui, nous avons mis la main sur la sale petite taupe qui tentait de faire sortir des informations des laboratoires. Selon la version officiellement admise, nous avons ramené des choses de l’exo planète mais elles n’ont pas résisté au petit séjour sur notre bonne vieille Terre. Pas été en mesure de leur offrir une atmosphère compatible avec leurs spécificités pour faire bref. Toutes mortes puis crématorées, carbonisées, la moindre escarbille récupérée et vitrifiée pour plus de sureté. Ce n’est pas un groupe d’exo écologistes et de défenseurs des êtres vivants universels qui va mettre des bâtons dans les roues de l’humanité. Vous avez raison, cela s’agite un peu… enfin, ça vibre. Cela ne vas pas s’auto court-circuiter au moins ? On dirait une jelly de ma bonne vieille nanny sortie tout droit de mon enfance…

(Oh, vous me regardez…)

- Je suis content que la masse soit encore en vie et aussi stable…

- Et pourquoi donc ?

- J’ai implanté une capsule létale dans l’organisme mais il faut qu’il reste vivant jusqu’au déclenchement du diffuseur de solution biocide extrêmement contagieuse pour des êtres constitués de leur matière. Mortes, ces choses deviennent dures comme de la pierre et notre stratagème est étouffé dans l’œuf si je puis dire.

(Je vous pardonne même de m’avoir piqué avec la tige froide et de m’avoir prélevé un peu trop de matière.
Je vous pardonne aussi le gout exécrable de ce que vous m’avez donné à manger. J’en ai eu des douleurs pendant plusieurs jour
s…)

- Et pourquoi ne pas asperger ces tas de mélasse directement avec votre solution ?

- Nous avons constaté que les créatures se regroupent tous les 2 ans. Elles se soudent l’une à l’autre jusqu’à ne plus former qu’un immense organisme. Leur surface sécrète alors une substance qui rend leur peau imperméable à tout ce que nous connaissons et elles deviennent inattaquables. Cette métamorphose en un seul être, vaste comme notre pays, les lie pendant 6 mois. Il nous est donc bien plus facile et efficace de contaminer un organisme qui se chargera d’exterminer involontairement ces semblables par une contagion de masse, lente mais inéluctable. Et je ne parle même pas de la rentabilité d’une telle opération : une dose, un gelée-icide ! De plus, leur mort les statufiera sur place en un seul bloc compact, nous aurons une surface stabilisée et exploitable sans trop de mal pour y déployer des bases d’atterrissage pour nos engins ou y bâtir des habitats de colonisation.

- Vous avez pensez à tout ! Comme j’admire le génie humain !

(Dommage que vous portiez ce masque, j’aime tant voir l’harmonie de vos visages, vos yeux doux, vos sourires confiants.)

- Le mécanisme de la capsule est programmé pour officier lorsque cette créature sera renvoyée sur place, juste après le début de la métamorphose.

- Combien de temps pour venir à bout de ces parasites ?

- Un cycle complet de regroupement sans compter le voyage retour de la créature vers sa planète d’origine… je dirai… 3 ans pour que nous en soyons débarrassés définitivement et que leur planète soit à nous.

(Vous êtes nos bienfaiteurs.
Nous allons vivre ensemble, très longtemps, et nous serons heur
eux.


Je vous aime tant !)

- Parfait ! Je penserai à vous pour la prochaine promotion à l’Ordre du Mérite Stellaire. Le poste de directeur du futur Institut de Promotion de l’Exo Humanité vous est acquis, soyez-en sûr !

- Monsieur, vous me faites un tel honneur…

(Je vous aime tant !)»

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article