Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

10 mai : Journée commémorative nationale de l'Abolition de l'esclavage

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cd/Boulanger_Gustave_Clarence_Rudolphe_The_Slave_Market.jpg

"Le marché aux esclaves" de Gustave Clarence Rudolphe Boulanger, wikimedia commons, domaine public.

 

 

 

Lorsque nous pensons à l’esclavage, la première image qui nous vient à l’esprit est celle de la traite des Noirs au XVII et XVIIIème siècle avec l’exploitation des colonies, de la canne à sucre, des ressources naturelles des terres lointaines.

 

 

 

(documentaire sur les relations d’une grande ville française et de la « traite négrière »)

 

Pourtant, l’esclavage « de grande envergure et organisé » présente des précédents dans le monde gréco-romain, dans l’occident médiéval, en Afrique noire comme au Maghreb.


Au final, l’exploitation de l’homme par l’homme fait fi des continents, des religions et des époques.


De nos jours, sur d’autres continents ou « en bas de chez nous », l’esclavage survit.

Passé de la visibilité du grand-jour à une discrétion qui permet de fermer les yeux, il perdure pourtant.


Qui se soucie de ces personnes (souvent des jeunes enfants) venus d’Asie ou d’Afrique pour être placés dans des familles biens sous tout rapport mais qui survivent dans des conditions réelles d’esclavage ?

 

 

 

 

(De nos jours… au Maroc dans ce documentaire mais le phénomène se retrouve en France et dans bien d'autres pays...)

 

 

Il n'y a pas UN esclavage mais bien de multiples formes dont les plus pernicieuses sont silencieuses et discrètes.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Thierry Benquey 10/05/2010 08:03



Excellente initiative de la ville de Nantes, à mille lieues de Paris et de la pseudo réalité de la capitale.


Amitié


Thierry



Sandrine Virbel 15/05/2010 17:42



C'est en effet plus parlant qu'une cérémonie "officielle" que l'on a du mal à rattacher à la réalité des faits. Mais c'est plus dérangeant aussi...


 


Amitié!