Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Eclipse totale de soleil en 1999

(Ces notes datent de 1999 et concernent l'éclipse totale de soleil. L'astronomie m'a assez intéressée à une époque, au point de passer quelques soirées dans un observatoire et suivre une initiation à l'astronomie.

Ces notes, de style télégraphique, sont issues d'un carnet d'observations sur le terrain).


 11/08/1999, quelque part dans l'Oise...


L'enfer pour arriver jusqu'ici en voiture! Des embouteillages monstrueux ! Je suis impressionnée par la foule rencontrée depuis notre départ du Val de Marne.

Les gens sont probablement plus attirés par l'événement médiatico-sulfureux de cette fin de siècle que par l'astronomie ou la mécanique céleste...

J'ai passé une partie de la soirée sur le net à consulter les bulletins météos, les points de circulation...

Quelques trouées dans les nuages sur la route pour venir...puis la pluie.

Déception, le premier contact se fait derrière les nuages...

Et l'enfer quand même ! ! Je suis dans un champ avec 4 autres voitures naufragées, quelque part à 20 km de la ligne de centralité, à 20 km des sites que j'avais sélectionné...



Il est 12h00 déjà, le premier contact (1) a eu lieu depuis une heure.

Le soleil est occulté à environ 70%.

Température : 22,8°.

La lunette astronomique est en station sur sa monture, j'espère encore faire une projection...

J'écoute la radio pour suivre la progression du phénomène.

Les oiseaux chantent ...

Nuages.



12h10.

Une trouée laisse deviner la lune qui dévore le soleil (yeux protégés !)

La projection à la lunette permet de voir un croissant de soleil jaune orangé

Température : 21,8°.


12h15.

Environ 80% d'occultation.

Nuages.


12h16.

Température : 20,7°.

Rapide coup d'œil nu, une fraction de seconde aveuglante. Je remets mes lunettes de protection, ma rétine est encore imprégnée par l'image.


12h18.

Température : 20,2°.

Nuages, hélas.


12h19.

Température : 19,5°

Plus que 3 minutes avant le soleil noir et toujours des nuages !

C'est à en pleurer ! !


12h20.

Température : 18,9°.

Miracle ! Une trouée magnifique, l'occultation est pleinement visible.

Je guette l'arrivée du cône d'ombre sur la plaine...


12h21.

Température : 18,6°.

Le vent se lève !

Occultation à 99% ! !

Chute de température à 18,3°.

Les couleurs apparaissent très saturées, bleutées.

L'obscurité arrive.

Vision irréelle du monde autour de moi, peur de marcher tellement j'ai perdu mes repères.

Gorge nouée ! !


12h22.

Température : 17,6°.

La nuit tombe.

99,5% d'occultation.

Les oiseaux se taisent.

Chute de température à 17 ,1°.

Nuit.

La lune occulte presque totalement le soleil : anneau de diamant.

Indescriptible vision de l'irruption de la couronne solaire (2) et de la chromosphère (3) !

Protubérances solaires visibles sur le bas. Le soleil noir dans toute sa beauté.

Vénus se lève à gauche.

Il n'y a pas de mot, je suis abasourdie, émue au possible, au bord des larmes, je ne sais plus !

Encore un œil sur cette masse noire entourée d'un halo, comme une chevelure d'argent.

2 minutes de pur bonheur.

Pas de risque pour les yeux, vision directe, photo.


12h24.

C'est fini, à nouveau un anneau de diamant, la lune et le soleil se séparent doucement.

Température : 17,8°.

Le jour revient à toute vitesse.

2 ans que j'attendais ça, que je me préparais...et ça valait le coup.

Une vache meugle, les oiseaux rechantent.

Les couleurs reviennent.

Le croissant de soleil s'agrandit de plus en plus.

Encore quelques projections via la lunette pour saluer le dernier contact.

Il fait plus chaud.

Jamais eu une telle émotion depuis l'observation des éruptions solaires au club d'astronomie, mais là, c'est puissance mille.

A la radio, j'entends que l'observation a été impossible sur les sites où je devais me rendre.

Le hasard m'a mené là où il fallait être !

A noter, mes 2 chiennes ne se sont aperçues de rien, pas de réactions notables.

Hubert Reeves dit qu'une éclipse partielle est comparable à un baiser de fiancé et une éclipse totale à une nuit d'amour.

J'ai eu ma nuit, j'en veux une autre...

 

Petit lexique :


Premier contact : au début de l'éclipse, la lune « grignote » le soleil, c'est le premier contact.


Couronne solaire : visible au moment ou la lune masque le soleil, c'est le moment le plus magique, bien trop court !


Chromosphère : c'est la couche de gaz de couleur rose qui entoure la photosphère. (La photosphère est la couche de gaz qui constitue la surface visible des étoiles).

 
Pour aller plus loin...

éclipse

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article