Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Humeur musicale … Stockholm Syndrome de Muse

syndrome



Il y a eu peu d'activité sur le blog ces derniers jours, j'ai été surtout occupée par ma recherche d'un nouvel emploi.

Entre les rendez-vous à l'apec, les annonces de jobs à traiter, les entretiens téléphoniques et physiques avec les recruteurs, j'avoue que je suis « gavée » !

Je reviens d'ailleurs à l'instant d'un salon sur l'emploi « responsable » (recrutement dans le social, l'humanitaire...) ce qui change de l'emploi dans le privé classique, car dans le « responsable », le travail a un autre sens.

 

Bilan de mes recherches depuis fin septembre, toutes les entreprises sont formidables et leader sur leur marché (ben voyons !) ... d'un autre côté, « entreprise en perte de vitesse à l'ambiance exécrable recherche un masochiste pour l'employer » ça motive moins...

 

Les recruteurs nous autopsient, nous décortiquent...

J'attends celui qui sera accompagné d'un psychiatre pour décider si je suis apte à entrer dans la merveilleuse société qui recherche un merveilleux responsable pour adhérer à sa merveilleuse culture d'entreprise.

 

Ça pourrait donner lieu à un échange assez jubilatoire :

 

«  Pourquoi avez-vous occupé votre dernier poste ?

  • - Il y avait de la lumière, je suis entrée, banane!

 

Quelles sont vos qualités ?

  • - Je suis menteuse, voleuse, syndicalement militante et je ne vous parle pas de mes défauts, vous m'euthanasieriez sur le champ...

 

Parlez-vous anglais ?

- No comprendo ! »

 

 

Et le pompon... la comparaison entre la réception à l'anpe et l'apec...

 

A l'apec, on vous sert le café (si, si, si !!), on bénéficie d'un suivi 3 étoiles avec une consultante aux petits soins (ça doit coûter une fortune !), on est reçu dans des locaux plutôt sympas voir cossus, on met du matériel informatique, de la documentation à jour à notre disposition. On a même le droit à un abonnement gratuit pour 1 an à la revue "Courrier Cadres"...

 

On chouchoute les cadres encadrant ou non-encadrant qui se sont fait encadrés (on ne serait pas là sinon !)  ou désencadrés volontaires (ça, c'est moi). Malgré cela,  la suffisance de certain lors des réunions est écœurante. Ces pseudos « maîtres du monde » ne sont pas la norme, bien heureusement ! On rencontre aussi des gens travailleurs, humbles, qui sont là pour avancer dans leur vie professionnelle.

 

Bref, j'ai parfois l'impression d'être encore prise en otage par une situation professionnelle même si je me suis échappée de mon poste pour réfléchir et me repositionner. Mais, par la force des choses, je constate bien que j'y retourne !

 

Je crois bien que je souffre du syndrome de Stockholm... j'aime mon preneur d'otage !


This is the last time i'll abandon you
And this is the last time i'll forget you
I wish i could

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article