Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Éric-Emmanuel Schmitt, le boulimique au grand talent.



Éric-Emmanuel Schmitt est né le 28 mars 1960 à  Sainte Foy les Lyon, de parents  professeurs d'éducation physique.

C'est un  dramaturge et un écrivain français, installé à Bruxelles depuis 2002.

Adolescent rebelle, ayant beaucoup de mal à supporter les idées reçues, il déclare volontiers que la philosophie l'a sauvé en lui apprenant à être lui-même et à se sentir libre


Le théâtre devient sa passion, le jour où sa mère l'emmène voir une représentation de Cyrano de Bergerac (de Rostand) avec Jean Marais.

Il en sort bouleversé jusqu'aux larmes.

Il se met alors à écrire, cherchant sans cesse à améliorer son style, par le biais d'exercices de réécriture et de pastiche, en particulier de Molière.

Après une khâgne, il réussit le concours d'entrée de l'Ecole Normale Supérieure (Rue d'Ulm).

 Il y étudie pendant 5 années et en sort agrégé de philosophie. Sa thèse universitaire a pour titre  Diderot et la Métaphysique. Il enseigne ensuite  à Saint-Cyr,  à Cherbourg et à l'université de Chambéry.

En 1989, lors d'une expédition au Sahara, il est sujet à une expérience mystique en plein désert : il y fait connaissance avec le  sentiment de l'Absolu. Ce bouleversement lui fait franchir le cap pour passer à l'écriture, totalement.

Il connaît un succès  rapide avec ses pièces de théâtre. A ce jour, elles ont été jouées dans 35 pays.

E.E. Schmitt a aussi écrit trois pièces en un acte, en général pour des causes humanitaires au profite de : Amnesty International, le Secours Populaire...

Dans le même temps, il rédige des romans qui connaissent également un grand succès. Il y met souvent en scène des personnages historiques célèbres, ce qui rend ses écrits particulièrement attrayants. La religion tient également une grande place dans ses œuvres.

Enfin, passionné de musique, il a touché à l'opéra avec la traduction en français de deux œuvres de Mozart,  a  composé des musiques et a  réalisé un CD.


Le site officiel de l'auteur propose un voyage dans l'œuvre multiforme d'E.E. Schmitt.

 http://www.eric-emmanuel-schmitt.com/

Je vous propose des résumés de quelques œuvres les plus marquantes que j'ai lues, (résumés extrait du site officiel). De part ces livres nés d'un travail de recherche et de documentation que l'on pressent important, le lecteur se sent grandit en refermant la dernière page de l'ouvrage.

E. E. Schmitt a ramené plus qu'une vocation de son périple initiatique dans le désert : la Grâce.




La Secte des Egoïstes :


Et si la vie n'était qu'un songe ? Et si les nuages, les oiseaux, la terre et les autres hommes n'étaient que visions de notre esprit ?

Un chercheur découvre par hasard l'existence d'un excentrique, Gaspard Languenhaert, qui soutint cette philosophie "égoïste" dans les salons du XVIIIe siècle, puis fonda une école à Montmartre où ses disciples répétaient avec lui qu'eux seuls existaient et que le monde n'était que leur fantasme. Intrigué, il abandonne ses travaux et part à la recherche de ce philosophe singulier dont une sorte de conspiration fait apparaître et disparaître les traces.

Cette enquête va l'entraîner de Paris à Amsterdam mais surtout au fond de lui-même, là où la raison se fait déraisonnable et les vertiges hallucinants.
Car si l'univers n'est qu'un rêve, chacun de nous en est l'auteur, donc Dieu. La logique devient folle et, pour s'y mesurer, il fallait le talent, l'audace et l'intelligence de Eric Emmanuel Schmitt, homme de théâtre dont la pièce, Le Visiteur, qui a triomphé aux "Molière", est en train de faire le tour du monde.

Avec ce premier roman, il signe une œuvre d'une rare modernité qui tout à la fois surprend, dérange et fascine
.





L'Evangile selon Pilate :


"Dans quelques heures, ils viendront me chercher. Ils croiront me surprendre... Je les attends. Ils cherchent un accusé, ils trouveront un complice."
Dans le jardin des Oliviers, un homme attend que les soldats viennent l'arrêter pour le conduire au supplice. Quelle puissance surnaturelle a fait de lui, fils de menuisier, un agitateur, un faiseur de miracles prêchant l'amour et le pardon ? Trois jours plus tard, au matin de Pâques, Pilate dirige la plus extravagante des enquêtes policières. Le cadavre de ce magicien de Nazareth, qu'il a laissé exécuter, a disparu.




La Part de l'autre :


« 08 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l'Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute là, aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde. »



Lorsque j'étais une œuvre d'art :


Un jeune homme, au-dessus de la falaise de Palomba Sol, est en train de manquer son énième suicide. S' il le rate cette fois, c'est à cause d'un intrus qui l'invite à le suivre, Zeus-Peter Lama. Ne pas connaître Zeus-Peter Lama, c'est avoir " de l'avoine à la place du cerveau ! " Il est l'artiste mondialement connu qui fait fureur dans le monde des arts et qui sait faire le bruit qu'il faut pour que la fureur s'en suive. Il emmène notre faux suicidé à l'Ombrilic, sa demeure, et lui propose un pacte méphistophélique : lui faire don de sa personne afin que Zeus le transforme en œuvre d'art vivante. Le don concerne le corps du jeune homme car, pour ce qui est de l'âme, on en est plus au temps de Faust !

A coups de scalpel il le métamorphosera en beau monstre, sexuellement performant, qui fera se pâmer les oies blanches des expositions mondaines. Rebaptisé Adam bis, le garçon connaît la célébrité, vaut de l'or et pense avoir tout gagné jusqu'à ce qu'il découvre qu'il a perdu sa liberté...


Oscar et la dame rose :

(Troisième volet du Cycle de l'Invisible)


Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans.
Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la "Dame Rose" qui vient lui rendre visite à l'hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d'Oscar, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants.
Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d'amour, ces douze jours deviendront légende.


Ma Vie avec Mozart :


« Un jour, il m'a envoyé une musique. Elle a changé ma vie. Depuis, je lui écris souvent. Quand ça lui chante, il me répond, lors d'un concert, dans un aéroport, au coin d'une rue, toujours surprenant, toujours fulgurant. Il est devenu mon maître de sagesse, m'enseignant des choses si rares, l'émerveillement, la douceur, la sérénité, la joie. »

Au début, c'est un adolescent tourmenté qui assiste par hasard à une répétition des « Noces de Figaro ». Par la voix de la comtesse Almaviva, Mozart lui sauve la vie. On ne quitte pas un monde si plein de richesses et de beauté. Eric-Emmanuel Schmitt et le compositeur de génie ne se quitteront plus... A travers ce texte d'admiration, de reconnaissance et d'amour, E.E.S. nous offre son livre le plus personnel et intime. Il contient, en réponse aux lettres de l'auteur, 16 morceaux ou extraits d'œuvres parmi les plus belles de Mozart, dans leurs versions et enregistrements les plus prestigieux.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article