Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Quand la cyberdépendance tue...

Il y a quelque mois, un jeune Coréen est mort d'épuisement... non, il n'avait pas couru un marathon, gravi le K2 ou réalisé un autre exploit sportif... il venait de passer 5 jours complets, rivé à son ordinateur... sans manger, ni dormir!
 
Un père de famille néglige totalement ses enfants et sa vie par dépendance au net... à bout, sa femme l'a quitté.

Un joueur avoue parfois utiliser des couches pour pouvoir rester plus longtemps devant son écran.

Cela pourrait être moi, vous, un ami, un parent...

La vigilance s'impose devant toute personne passant ses nuits sur son ordinateur de façon régulière, semblant nerveux loin de son PC. Le comportement peut évoluer vers de la violence  contre le dépendant lui-même où son entourage surtout si celui-ci tente de le couper de sa drogue.
Car, oui, il s'agit bien d'une toxicomanie, le Centre Médical Spécialisé Marmottan accueille aujourd'hui des alcooliques, des drogués, des accros aux jeux vidéos, des cyberdépendants...

Un espoir émerge, ce type de dépendance semble pouvoir se soigner vite à partir du moment où le malade prend conscience de son état, contrairement aux autres dépendances plus délicates à traîter durablement.


Le parcours du Dr Jacky Gautier est intéressant à ce titre.
A la fin de ses études de psychiatrie, il décide de passer le temps en se lançant dans des jeux de stratégie en ligne... Il réalise bientôt qu'il est dépendant! Le jeu l'obséde à chaque instant provoquant un fort mal de vivre qui le pousse à s'interroger.

Il créé le site d'Accroweb, qui se veut un lieu d'échange entre  cyberdépendants.

Egalement, sur ce site, vous trouverez les résultats d'une étude menée depuis 8 ans, des témoignages et des liens utiles pour se documenter.

http://j.gautier.free.fr/index.htm

Le propos n'est pas de diaboliser le cybermonde mais d'alerter et de prévenir les dérives que certains pourraient connaître lorsque l'amusement prend le pas sur la vie, jusqu'à l'annihiler purement et simplement.

Les parents ne doivent pas non plus céder à la complaisance envers leurs enfants. Un adolescent qui reste rivé devant son écran, cloitré à la maison  peut être en danger comme l'ado qui traîne dehors!
Seulement, il est plus confortable de l'avoir sous la main, zombifié, que de se demander sans cesse ce qu'il peut bien trafiquer à l'extérieur...

Enfin, les cyberdépendants ne sont pas que des adolescents qui fuient le monde, il y aussi des jeunes adultes et des quinquagénaires!
Hommes et femmes sont touchées. Les messieurs se montrent volontiers plus dépendants aux jeux de combats ou aux sites de sexe alors que les femmes plongent à corps perdus dans les chats et les sites de rencontres...

Allez, une petite balade sous la pluie va nous remettre les pieds sur terre... qui me suit?



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

seveuhreen 08/11/2008 18:33

Moi je te suis !!!! c'est vrai qu'il faut faire attention : nous sommes bien accro à nos blogs nous !!! ;-)
Mais comment trouver la juste mesure ? avec des ados pas évident..... surtout que nos futurs ados sont qd même des enfants d'internet..... grrr ca fait froid dans le dos.....

Sandy458 08/11/2008 21:55


Et oui, même si on passe pas mal de temps sur nos blog, on a encore le sens de la mesure et des gardes-fous (nous-mêmes, nos familles etc...) et de l'occupation par ailleurs qui permet de garder
toujours la bonne distance avec l'activité...
On peut aimer quelque chose, être passionné mais si on dépasse un certain stade, ça devient de l'esclavagisme, de la dépendance et il n'y a plus de plaisir... on perd tout...


philippe 07/11/2008 08:22

Un article intéressant...Combien de fois ais je ètè appelé par des gens pour me demander d'intervenir sur leur Mac car ils n'avaient plus de connexion réseaux vers l'internet (Bien souvent des décrochages intempestifs du FAI )...constatation ,beaucoup plus de gens qu'on pourrait le croire sont accroc de l'internet ...et de tout ages...Bonne journèe

Sandy458 07/11/2008 22:51


Oui, le type de cas dont vous parlez me fait penser aux personnes en manque de cigarettes qui font tous les tabacs en pleine nuit : une dépendance qui n'empêche pas de vivre mais une dépendance
quand même...


Virginie 06/11/2008 14:48

oui c'est vrai que ce cas est poussé mais il y a quelque temps un reportage est passé sur des jeunes aux prises avec cette addiction. Ils se coupaient de leurs amis physique et ne vivaient que dans le virtuel. Ils avait des pb scolaire pour ne pas dire qu'ils étaient en échec scolaire car à se coucher 3 ou 4h du mat on ne peut être en forme en cours...
les parents semblaient impuissants . topus ces jeunes avaient un ordi et internet dans leur chambre ! qu'en penser?

Sandy458 06/11/2008 18:59


Déjà que les ados passent leur vie dans leur chambre si en plus il y a une télé ou un ordi, ça peut vite tomber dans le cas extrême. Le problème est la perte d'autorité des parents qui n'imposent
pas des limites à l'heure du coucher, aux activités hors temps scolaires etc...
Parfois, il est plus facile de caser ses enfants devant une télé ou un ordi que de guerroyer contre eux, baisser les bras pour avoir la paix. Je ne suis pas sûre que l'impuissance des parents ne
soit pas le fruit de la permissivité à outrance et du "ne pas dire non" ... difficile de rectifier quelquechose après des années de manque d'autorité.
Je connais une enseignante au collège qui se plaint de n'avoir aucun élève à certains cours du matin : ils ne se lèvent pas, ils sont fatigués ils chattent sur le net avec la bénédiction des
parents... je ne te raconte pas la tête des notes qu'elle leur met... l'école est accessoire et passe après leur activités : jeux, chat, copains etc....


Virginie 05/11/2008 18:13

Enfin bon le sens des limites pour certains cela semble obselette. rester 5 joursq devant son écran me semble tellement allucinant et irréel. Cela ne me viendrait à l'idée; il y a tellement de choses en deheors de son écran d'ordi. Enfin c'est vrai que cela est aussi une addiction et donc une maladie....

Sandy458 05/11/2008 18:32


Oui, le cas de ce jeune Coréen est vraiment très poussé mais il semble qu'en Corée, la cyberaddiction soit un fléau très important... il y a des "camps" de choc spécialisés dans le traitement de la
maladie... En France, on n'en est pas encore là mais cela laisse présagé qu'il y aura des cas graves un jour ou l'autre...
Je suis d'accord, le net doit enrichir notre vie, nous ouvrir l'esprit, être un espace d'échange et ne pas se substituer à la vraie vie...
A priori, les cyberdépendants le deviennet parfois après un passsage à vide, un choc émotionnel ou un aléa difficile de la vie... c'est pour cela que je disais "prudence" autant se surveiller
soi-même, qui sait si on ne pourrait pas déraper un jour?