Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Week-end du 22 au 23 novembre : la fête des sens!

Un week-end varié s'achève.

Petit compte-rendu ...

 

Vendredi soir, j'ai fais mon devoir de membre des parents d'élèves de l'école maternelle : première réunion de l'année scolaire  avec  un envoyé de la municipalité. Malgré quelques questions qui fâchent, la réunion s'est achèvée avec  la dégustation du Beaujolais Nouveau, moment convial appréciable! (LE GOUT)

 

Samedi : la fameuse trilogie baby-gym/école de gym/batterie. RAS, tout le monde a vaqué à son activité de prédilection.

 

L'après-midi, j'ai décidé d'emmener Ysilde à un parcours sensoriel... Dans le noir absolu, nous devions suivre une corde, véritable guide, qui nous a emmenée à la rencontre d'objets à manipuler et à identifier disposés le long du parcours mais aussi à proximité de points diffusant du chaud ou du froid.

L'émission d'ambiances sonores a complété la progression.

Proposée par le service culturel de ma ville, cette animation avait pour but de nous placer un court instant dans la peau d'une personne malvoyante et de ressentir comme les autres sens viennent en complément du sens défaillant. Mission réussie pour Ysilde et moi qui avons adoré ce périple inédit!  Progressant au début les yeux ouverts, j'ai fini par les fermer : je continuais à fouiller des yeux le noir absolu ! Sitôt les yeux clos, les autres sensations se sont décuplées de façons assez étonnantes... à un tel point que j'étais persuadée qu'il y avait une diffusion de senteurs accompagnant les points sonores. Je ne sais pas comment j'ai inventé ces odeurs, mystère, mystère!

Après ce parcours, nous avons fait connaissance avec une personne non-voyante qui nous a expliqué son quotidien, l'utilisation du braille, comment on compense le défaut de vision par ses autres sens ou par des petits outils très astucieux. Moment d'échange très intéressant, Ysilde était sous le charme et a servi de cobaye pour des expériences sensorielles. Tout cela a fait naître des questions chez ma fille et une prise de conscience sur les conséquences de la privation de sens. Je pense qu'elle a mieux compris, par exemple, ce que vivait sa prof de musique de l'année dernière qui était non-voyante.

Je trouve important de lui apporter cette réflexion et cette confrontation avec la différence dès son plus jeune âge, je suis persuadée que cela lui apportera un esprit plus ouvert et plus tolérant pour sa vie adulte.

 

Puis, changement de registre, après la vie en noire, nous sommes allées faire un tour chez notre "dealer" préféré d'orchidées qui organisait une journée porte ouverte.

Erreur fatale, j'ai craqué pour un joli spécimen très parfumé d'Oncidium ornithorhynchum. Je ferai un billet à part pour ma belle avec photo à l'appui... il y a des moments où je comprends comment et pourquoi des collectionneurs se sont ruinés pour les "filles de l'air"... (LA VUE, LE TOUCHER, L'OUIE, L'ODORAT)

 

Dimanche, journée très calme et duveteuse... les anges ont décidé de toiletter leurs ailes, il a neigé!

Quel plaisir de voir les yeux émerveillés des enfants, surtout Jocelyn qui ne connait pas la neige! Cela m'a offert une occasion  de retrouver cette capacité enfantine à magnifier la vie.  Pourquoi un adulte ne voit-il dans la neige que les désagréments (circulation difficile, froid, fonte...) alors qu'un enfant va rêver devant les flocons qui virevoltent derrière la vitre de la fenêtre? Décidément, je ne suis pas faite pour ce monde! (LA VUE, LE TOUCHER, LE REVE (j'invente !)).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article