Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

"Mia et le Migou"... un beau cadeau de Noël à voir en famille!

Vous avez l'habitude de consacrer une séance de cinéma en famille au dernier Disney en cette période de fin d'année?

 

Changez vos habitudes et, dès le 10 décembre 2008, courez voir "Mia et le Migou" de Jacques-Rémy Girerd à qui nous devons "la Prophétie des Grenouilles" entre autres bijoux d'animation.

 

Loin du glucose mièvre qui envahit les écrans de cinéma à Noël, "Mia..." entraîne le spectateur dans un film initiatique qui aborde avec sensibilité, le travail de deuil, la parentalité, le respect de la vie, de la nature et l'entraide dans les situations critiques... sans oublier de faire la part belle au rêve.

 

C'est beau, ça vous prend les tripes, c'est adapté aux enfants (même assez jeunes!) tout comme aux adultes qui auront une lecture à un autre degré.

 

C'est 1H30 d'émotion qui passe en un éclair mais qui vous reste encore longtemps à l'esprit...

 


L'histoire débute ainsi :

 

Mia est une petite fille de dix ans qui vit quelque part en Amérique du Sud .

Elle décide de quitter son village natal pour partir à la recherche de son père, ouvrier sur un chantier de construction qui vise à transformer une forêt tropicale en luxueuse résidence hôtelière.

La route sera longue pour Mia qui devra franchir une forêt étrange peuplée de créatures protectrices de la Nature. 

Mia ne va pas tarder à découvrir un vieil arbre colossal, le Père du Monde...

Sans lui, tout s'effondre...

Mia va vivre une expérience extraordinaire qui va la mener jusqu'à la connaissance des forces de la Nature et du coeur humain...



Le site officiel du film :

http://www.miaetlemigou.fr/front/index.php

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article