Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Dans ma bibliothèque...


… j’abrite ceux que j’appelle mes petits trésors.

 

 

Ils ne sont pas beaux, sauf à mes yeux.

Ils ne tiennent plus toujours le coup, je les rafistole.

Ils devaient tous finir dans une benne à ordures, je les ai récupérés.

 

 

Je les feuillette avec déférence, je savoure leur odeur de vieux papiers jaunis.

Je les caresse des yeux et des mains, ils sont chargés de tant d’histoires et de tant d’années…

 

J’ai pour eux les attentions de Monsieur Roger, mon vieux libraire d’« "Au Bonheur de Lire" 1ère partie  » pour ces ouvrages précieux.

En un mot comme en cent, je les aime !

 

C’est donc à une présentation d’ouvrages différente de mes petites critiques de livres que je vous convie.


 


 


Paroissien d’Orléans.1878. Diocèse d’Orléans.


Il a été donné en 1884 à un certain Gaston Rouillard, jeune élève de l’école libre d’Orléans, dirigée par les Frères des Ecoles Chrétiennes (si j’en crois la seconde page de l’ouvrage).


De mes vieilleries, je crois bien que c’est mon favori.




Les feuilles dorées, la belle page enluminée… je le trouve vraiment magnifique.

Les textes liturgiques sont rédigés en français et en latin et le livre est truffé de petites cartes
religieuses, parfois agréablement dédicacées. « Affectueux souvenir d’une petite amie, Clémentine » est-ce bien sérieux dans un livre de cet acabit ? 


 




Französische Schulgrammatik. 1927, Frankfurt am Main.


C’est une grammaire destinée aux allemands désirant appendre le français.

La lecture en est difficile, tous les textes allemands étant rédigés en typographie
« gothique » !



Très austère, beaucoup trop sinistre à mes yeux !

 




 



L’anglais sans professeur en 50 leçons.



Pas de date, pas d’éditeur, le livre ayant perdu une partie de ses pages en route.
Assurément ancien si j’en crois sa qualité de papier et le style dans lequel est inscrit le nom de son possesseur : vieille écriture typique des années 20/30, à la plume !



Ancêtre des méthodes Assimil, cet ouvrage ne donne pas plus envie d’apprendre la langue de Shakespeare que la grammaire allemande susmentionnée  ne donne envie  d’apprendre la langue de Goethe !


 


 



Le Roman de Renart. 1957. Delagrave.



On ne présente plus ce texte zoomorphiste, fondamental de l’esprit et de la société du Moyen Age !

Les pages du livres sont très épaisses et, malgré, le « jeune âge » de l’ouvrage, elles en deviennent cassantes ce qui rend sa manipulation délicate.




Quelques dessins à l’encre agrémentent le texte en français moderne (je préfère la version en vieux français !).

 

 



Histoire d’un enfant d’Edgar Quinet. 1921. Librairie Hachette et Cie.

 
Vous trouverez ce livre de nos jours sous le titre de « Histoire de mes idées ».Edgar Quinet a rédigé ce livre alors qu’il était en exil.

Ouvrage autobiographique, l’auteur a voulu exprimé son éveil à la sensibilité, à la formation de son goût et à son amour immodéré de la liberté.


Le style est très lyrique, romantique, et constitue aussi une bonne leçon d’histoire.

 

11 belles gravures illustrent ce livre.

 



La prière des petits. 1935. Desclée de Brouwer et Cie.

 
Joli petit ouvrage à l’intention des enfants. Le texte est très simple, pas de grandes envolées spirituelles, mais tout le charme réside dans les illustrations délicieusement naïves, rehaussées de détails et d’aplat dorés.



 

 






Histoire Générale des Religions.1924. Aristide Quillet Editeur.


Belle couverture toilée avec un Bouddha en relief, cet ouvrage aborde les grandes religions : religions primitives, mythologie, judaïsme, islamisme (sic !), catholicisme (re-sic !), bouddhisme, brahmanisme.
A lire avec recul, nous ne sommes plus à la même époque !

Le livre propose de très belles illustrations protégées par un papier qui ressemble à du calque dont certaines sont assez impressionnantes : la damnation aux enfers, les chrétiens livrés au lion… j’en ai fais des cauchemars étant enfant !




Mention spéciale à la devise de la maison Quillet « bien moudre pour tous » sur fond d’un moulin éclairé par le soleil couchant.

 

 



L’éducation maternelle et ménagère à l’école.  Pas de date visible. Librairie classique Fernand Nathan.

Manuel destiné à l’éducation des jeunes filles, futurs épouses et mère de famille, probablement à dater du début du siècle.

Ce petit livre – crispant à mes yeux !- propose d’éduquer les petites filles à leur future vie : s’occuper des enfants, tenir leur maison. 

Les leçons sont suivies d’exercices pratiques et de questionnaires.

Un récit centré sur le thème de la leçon vient agrémenter la lecture.





Les derniers chapitres sont consacrés aux ravages de l’alcoolisme et de la tuberculose. Edifiant !

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Seconde Chance 14/01/2009 08:55

Effectivement tu as là quelques trésors (mais quel dommage de les avoir scotchés...Lol) je t'ai taguée (voir sur mon blog) car j'apprecie beaucoup venir te lire...bonne journée !!

Sandy458 14/01/2009 09:59


re-bonjour!
et oui? je sais, je les ai scotchés dans l'urgence! Crime livresque dont je tente d'expier la vilenie... je ferai appel à un restaurateur de livres la prochaine fois...
Merci pour le "tagage" sur ton blog, je vais vois ça de suite... bonne journée de nouveau!


philippe96 13/01/2009 20:42

Ce sont effectivement des "trésors"(En particulier Paroissien Romain)...Bonne soirèe

Sandy458 13/01/2009 22:51


merci du commentaire et bonne soirée également!