Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Atelier d'écriture "in vivo", une autre façon de vivre l'écrit.

 



Photo de "per", originale sur flicker, wikimedia commons, sous licence.




J'ai osé !

J'ai osé me joindre à un atelier d'écriture « en vrai » après avoir participé aux ateliers « in vitro » chez les Impromptus.

 

J'en suis revenue enchantée par l'expérience, le contact simple avec les participants, le bon accueil de l'animatrice et mon « audace ».

En fait, je viens de découvrir qu'écrire est aussi un jeu plaisant à partager sans complexe et librement !

Il y a quelques mois, je n'aurai pas été capable de me rendre à ce type d'atelier, encore moins de rédiger un texte avec des personnes autour de moi et je ne parle même pas de l'idée de le lire à haute voix. Absolument inenvisageable, effet secondaire d'un temps révolu ou le simple fait d'être moi, d'aimer lire et écrire m'a causé énormément de  problème relationnel avec une personne très proche.


Aujourd'hui, je me cache toujours pour écrire et je n'en parle jamais autour de moi mis à part sur ce blog (miracle de la distanciation offerte par la virtualité!), même mon conjoint n'en sait rien.

Je ne m'étendrai pas sur ce passé que je préfère oublier mais j'en retiens que des mots et des comportements peuvent faire beaucoup plus de dégâts que des actes concrets et anéantir toute confiance et estime de soi.

 

 

 

Cet atelier d'écriture, d'une durée de deux heures, était proposé par une association de ma ville : Imagine et Sens.

 

Si vous avez l'opportunité de tenter l'expérience, n'hésitez pas, c'est très enrichissant !

 

(Les textes sont bruts d'écriture, juste jetés sur le papier et non retravaillés.)

 

Premier exercice : rédiger un acrostiche d'après le mot "poésie".
Les vers m'intéressent mais uniquement en tant que lectrice, je ne me suis jamais sentie la moindre possibilité de taquiner les rimes !J'ai tout de même trouvé un minimum d'inspiration, voici mon tout premier poème (ça se fête ?).

 

Proverbes vains...

Onomatopées qui claquent...

Ellipses qui décrivent la vie...

Sciences littéro-comiques...

Infusez donc votre nectar dans une

Ecriture à l'agonie !

 

 

 

Deuxième exercice : en s'inspirant d'une nature morte posée devant nous (écorces diverses, pierres, plumes, fleurs, mousse...) rédiger un haïku.

 
Le haïku, poème japonais, répond normalement à un nombre bien défini de syllabes sur 3 « phrases » : 17 (5+7+5)  pas une de plus, pas une de moins.

J'admire la puissance et le vertige que me procurent la lecture des haïkus, aussi j'espère qu'on m'excusera pour ma médiocre production !

 

« Une forêt tranquille

Un bucheron y travaille

        - ô, cris de l'arbre!»

 

 

Troisième exercice
 : les « bouts rimés ».
Ça se complique pour moi...
Chacun donne des rimes, nous devons les utiliser pour écrire un poème.

 

Rimes de départ:

 

œil/cueille

parchemin/demain
crayon/bouillon

profusion/infusion

 

Poème composé :

 

Le crayon griffonne le parchemin

« Ce que tu cueilles sera fané demain ! »

Darde les regards de ton œil à profusion,

Avant que les fleurs ne meurent dans les bouillons de l'infusion !

 


Rimes de départ :

 
machette/savonnette
bulle/préambule
lavande/amande
abeille/soleil

 

Poème composé :

 

Lorsqu'au soleil enfin tu bulles,

Et que par le parfum de la lavande vient l'abeille,

Tu regrettes la senteur d'amande de ta savonnette,

Je te le dis sans préambule, agite donc ta machette !

 


Quatrième exercice
 : à partir d'un texte existant, le premier participant modifie un mot de la première phrase puis il passe le texte à son voisin qui modifie un mot de la deuxième phrase etc ... les mots modifiés sont en gras dans le texte, les mots originaux sont entre parenthèses.

 

« Rien n'est plus rigolo (lent)

Qu'un escargot tout chaud et tout nu (mouillé)

Qu'un lézard (nuage) dans le ciel au printemps

Qu'une limace (souris) qui fait une course à pied

Qu'une libellule (limace) qui prend son temps.

En fait, rien n'est plus rigolo (lent) qu'un escargot au printemps

Qui fait la course avec le vent (temps).

 

 
Cinquième exercice : écriture spontanée.
L'animatrice propose un terme de départ, le participant écrit ce qui lui vient à l'esprit. L'animatrice lâche un mot au bout d'une minute, le participant doit l'intégrer dans son texte. Les mots imposés sont en gras.

 

Imagine
que la ville s'envole, déracinée de son socle et transportée par les vents. Franchirait-elle les cols enneigés et les océans assoiffés ? Sombrerait-elle dans le désert ou serait-elle sauvée par un oasis d'aubergines violettes et lisses ?

Sacrée ratatouille pour Boissy !

Où courent les courgettes ?
Où plongent les tomates ?
Drôle de cuisine dans les quartiers !
Toutes les saveurs mêlées, les senteurs panachées, jolie ratatouillade au goût épicé.
Sur un air de biguine, elle serait créolisée, ajoutons du colombo, buvons un ti'punch !

Sur Boissy-plage, nous ferions connaissance.
Mais il est temps de se poser sur une route en jean délavé.
Bleu de travail, bleus de l'âme, bleu comme le ciel de la ville à part lorsqu'il s'obscurcit...

Racines dans le ciel et la terre envoyées, il est l'heure de se poser en douceur sur le tarmac de l'aéroport de Paris.
« Arrête de rêver, me dit-on, espèce de Bécassine ! Tout ça n'existe pas, tu es ici et pas là-bas ! Boissy reste à Boissy, les villes ne s'envolent pas même avec les envies des habitants. »
Je ne sais pas pour vous mais ce voyage m'a donné une migraine, je file prendre de   l'aspirine et flotter dans la piscine !




Sixième exercice
 : créer une liste de course insolite. Echanger votre liste avec celle de votre voisin. Puis, sur le modèle de « La complainte du progrès » de Boris Vian, rédiger un texte.

 
La liste de ma voisine :

 - manchettes à paillettes
- jabots à plumes
 - boutons en forme de bonbons
 - chapeaux pointus
 - nez de clown
 - large fleur qui pleure
 - confettis carrés
 - serpentins parfumés
 - tapis volants
 - baisers volés

 

Le texte :

 

Viens m'embrasser.

Et je te donnerai [...]

 

Un souvenir de notre amour défunt :

Une silhouette à chapeau pointu avec un nez de clown incorporé

Je te soudoierai avec des boutons en forme de bonbons

Pour que tu ne voies pas la large fleur qui pleure dans mon jabot à plumes

Et mes larmes essuyées dans mes manchettes à paillettes.

Si j'ai de la chance, je te ferai monter sur le tapis volant.

Et au milieu des confettis carrés et des serpentins parfumés, je récolterai des baisers volés.

 

 


 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

laura 13/05/2009 16:46

Je n'ai rien contre les contraintes puisque je participe à des ateliers d'écriture mais... je bloque pour écrire de la poésie classique... que j'aime lire

Sandy 13/05/2009 17:01


Autant j'admire les poètes classiques, l'écriture est incroyable, c'est un bonheur de lecture, autant l'extrême normalisation d'écriture d'un poème me passe à 15 km au-dessus de la tête. J'imagine
que c'est à force de travail qu'on y arrive...


Virginie 13/05/2009 15:52

j'admire ta dextérité dans l'écriture...bises

Sandy 13/05/2009 16:23


merci mais j'ai sué pour écrire ça! 2 heures d'atelier quand tu n'y connais pas grand'chose en poésie ça vaut un marathon


seveuhreen 12/05/2009 23:23

Je suis super fière de toi !! Savoir se dépasser pour être SOI prouve que tu es sur le chemin de la réconciliation avec toi même !!bravo Sandy !

Sandy 12/05/2009 23:30


t'as vu ça!! un jour je vais m'aimer, j'ai encore bien 40 ans devant moi pour y arriver!!!


laura 12/05/2009 17:49

L'article sur l'atelier zulma

Sandy 12/05/2009 17:54


ah bon? je n'ai pas de commentaire visible dessous! Mystère d'OB!!!


laura 12/05/2009 17:38

J'avais commenté ton article...

Sandy 12/05/2009 17:46


Tu parles duquel? je suis perdue, LOL!


laura 12/05/2009 17:33

J'attends avec impatience...Pour la liste, je parlais de ce 6 e exercice.Je file à la piscine.Bonne soiréeBisous

Sandy 12/05/2009 17:47


Bonne détente (ou sport intensif) à la piscine!!

Concernant la liste, c'est une autre participante qui l'a récupéré mais j'ravais mis des trucs délirants type :

gigot à coulisse
lait de libellule
tablette de chocolat à cimenter...

Bonne soirée, bises!


laura 12/05/2009 17:20

Et moi, j'envie ton talent

Sandy 12/05/2009 17:55


ah bon!!
si tu savais comme j'aimerai être capable d'écrire tes poèmes!!!


laura 12/05/2009 17:14

Tout me vient en poésie... libre et j'ai du mal à compter les pieds, les syllabes...

Sandy 12/05/2009 17:48


tu as raison, la poésie doit aussi s'affranchir des carcans, tant pis pour les figures imposées. C'est la même chose en peinture, sculpture etc... il faut savoir briser les certitudes...


laura 12/05/2009 17:13

MERCI; ton atelier est non seulement réel... mais varié...

Sandy 12/05/2009 17:36


ça m'a plu, j'ai adhéré à l'association qui le propose pour continuer à échanger avec d'autres.
Sinon, est-ce que tu connais le livre "Nouveau magasin d'écriture" d'Hubert Haddad? c'est un pavé fantastique qui fourmille d'idées dans ce style. J'en ai parlé en avril dernier je crois...
Tu peux tester un mini-atelier sur le site des éditions Zulma.


laura 12/05/2009 15:29

J'ai imaginé une liste:
 - escargots de Bourgogne- lapin  agile - tour Eiffel - moules de bouchot - bière belge - quais de gare - pont du Gard - gaufrettes à la noisette - cordes à nœuds - cravates 

Sandy 12/05/2009 17:31


je la note, je vais bidouiller avec!!!