Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Les Impromptus Littéraires sont aux fourneaux.

Pour ajouter au goût des mots les saveurs culinaires, les impromptus proposent cette semaine de passer derrière les fourneaux.

Après avoir sérieusement cogitée au type de cuisine que je désirais proposer, voici ma recette... un bon plat de famille qui tient au corps...

Bon appétit!







Photo de Kander, wikimedia commons, domaine public.


La cuisine de famille, il n'y a que ça de vrai ...


Bien... où ai-je donc rangé la recette du « bœuf aux carottes nouvelles » de belle-maman ?

Ah, dans le fond de ce tiroir, la voici sa « recette absolument inratable sauf par une cruche, la recette que son fils a aimé par-dessus tout pendant ces 30 années de long sacrifice où  elle a élevé la prunelle de ses yeux avant qu'une créature tout droit sortie de l'enfer ne la lui arrache impitoyablement».

Puisque c'est apparemment si facile, je n'ai qu'à suivre les indications notées sur le bristol quadrillé,  par les bons soins de la main crispée et fielleuse de belle-maman.



« Le bœuf doit être taillé en cube de 3 à 4 cm de côté».

En découpe je ne m'en sors pas trop mal même si la viande est un peu coriace, je crois que je me suis fais refiler de la vielle vache enragée...

Ce n'est pas grave, je frappe la viande avec le manche du couteau pour l'attendrir un peu. C'est plutôt efficace, la carne commence déjà à céder.



« Faire fondre le beurre dans une cocotte et y mettre la viande à dorer ».

Zut, j'ai oublié le beurre... est-ce que le gras de la bête peut faire l'affaire? Après tout... gras de vache... beurre... ce n'est pas si éloigné qu'il n'y parait !

A vrai dire, je ne peux pas vraiment me payer le luxe de tergiverser, allons-y pour la substitution des lipides bovins.

 
« Eplucher les carottes ».

 MERDE !!!!!

Les carottes ??? Qu'est ce que j'ai pu en faire ?

Ah oui, je les ai troquées contre ces choses tubulaires dont je n'ai pas réussi à retenir le nom... des carotines, des carotites enfin, un mot de ce style...

Mes  pseudos-carottes vont faire de l'effet... la petite touche personnelle que mes convives ne pourront plus jamais oublier...

Pour l'épluchage, ce n'est pas vraiment ça... j'ai du jus rougeâtre plein les doigts comme si j'avais saigné une betterave à mort...

 

« Mouiller la viande avec le vin et un quart de litre d'eau, ajouter les carottes, le concentré de tomate, sel, poivre, laurier et gnagnagna... »

Bien, il ne me reste plus qu'à laisser doucement mitonner sur feux doux tout en surveillant la tournure jouissive des événements.

Car c'est une vraie petite merveille à contempler.

Ça glougloute gentiment dans son jus, ça pétille dans le vin, c'est même parachevé d'une couronne de laurier.

Impérial !

On devrait rebaptiser cette recette « bœuf Néron ».

Franchement, je m'en suis étonnamment bien sortie malgré ma libre-interprétation du chef d'œuvre culinaire familial.

Je mérite bien un petit verre de vin.
Voire même un deuxième !

Le fumet délicieux commence à envahir l'atmosphère de la cuisine pour le plus grand plaisir de ma douce moitié qui accourt, l'odorat ferré par le souvenir du bœuf de môman...

C'est la première fois que je lui trouve une ressemblance avec une tête de veau : j'ai une furieuse envie de farcir ses naseaux de quelques feuilles de persil frisé. Il me donne des idées gastronomiques ...



« Comme ça sent bon ! Tu as réussi à cuisiner ce que tu désirais ?


- Bien sûr, mon chéri, c'était très facile grâce aux ingrédients «premier choix» que j'ai spécialement sélectionnés. C'est bientôt prêt, nous allons pouvoir passer à table... tu débouches la bouteille de vin rouge?


 - J'espère que maman ne va pas tarder. Je ne comprends pas, elle devrait être arrivée depuis un moment, elle m'a assuré qu'elle viendrait pour t'aider à cuisiner. Au fait, qu'as-tu préparé?


- Du «bœuf belle-maman», mon chéri... tu vas adorer... vraiment...»


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pat 10/06/2009 16:42

Quand Sandy, cuisinière émérite et amoureuse des mots, écrit sur la cuisine, au final cela donne un texte qui est un bonheur de lecture et d'écriture !Humour et réjouissance pour le lecteur !merci !

Sandy 11/06/2009 19:35


pas sûre que j'ai beaucoup de personnes qui répondent à une invitation à dîner chez moi après ce genre de texte


Abraham Soubrie 21/05/2009 18:44

Bonjour,Merci pour votre site et pour vos articles ...Quand je suis assis Là .. Devant cet écran .. Je vois votre travail ; c'est comme auprès d'une fontaine , les idées coulent et prennent vie ...Alors .. çA Phot ' Aux Yeux ...!A+ de vous relire , Sincère Salutations . Abraham Soubrie PhotOGraphiC

Sandy 24/05/2009 22:59


Bonsoir,

Merci pour ce gentil commentaire, permettre à quelqu'un de passer un bon moment est déjà énorme en soi...

Bonne soirée!