Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

"Abattez les grands arbres!", 3ème partie

Une odeur âcre s’infiltre dans mes narines et me pique la gorge.

Je tousse, j’éternue, je panique en cherchant de l’air frais, je me débats contre des ennemis invisibles.

 

« Les enfants, il faut partir, vite ! »

 

Maman crie, nous met debout de force, secoue Paul qui peine à reprendre ses esprits.

 

Hagarde, je fixe une ligne orangée qui semble se rapprocher de nous.

Une langue de feu grignote dangereusement la forêt.

 

D’un arbuste à notre gauche, surgit un homme qui coure droit devant lui en hurlant, qu’importent les obstacles sur sa route.

 

 

 

« Nouvelle intégrale à paraître prochainement aux Editions Le solitaire »

 




 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pat 21/10/2009 11:01


L'horreur absolu dans toute sa laideur. je suis terriblement ému par ce que je lis et la colère m'envahit.
tes phrases sont d'une force incroyable et tu arrives à maintenir une tension extrème avec un sens du détail incroyable.
Tu parviens à imiscer du poétique (la rivière) dans cette nouvelle crue et violente.
Chapeau bas sandrine...


Sandy 24/10/2009 23:13


la rivière est le petit moment d'accalmie, le lit douillet, un linceul aussi, mais en l'occurence, Marie est tirée vers la vie par son frère...


Thierry Benquey 28/09/2009 11:48


La passage de la rivière est d'une force absolue


Sandy 01/10/2009 18:09


c'est la partie qui m'a semblée la plus évidente et qui a coulé de source (sans jeu de mot!)


topotore 27/09/2009 22:30


Qelle lecture émouvante ! Les années passent et nous, en France, nous oublions. Mais ceux qui l'ont vécu ne pourrons jamais oublier. Votre écriture me séduit aussi.


Sandy 01/10/2009 18:00


merci!
En effet, nous avons posé un voile sur pas mal de chose... dont ce génocide.