Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Expérience : un lombricomposteur à la maison (3)

 

... le retour du lombric gagnant.

 

 

P1010924bis

 

Cela fait plusieurs mois, si vous suivez les péripéties de ce blog vous ne pouvez pas être passé à coté, que je tente l’expérience du lombricompostage en milieu urbain.


Il est temps de faire un bilan des forces en présence et de la réussite ou de l’échec du test.


Je récapitule : à ma gauche une armada de lombrics, le couteau littéralement entre les dents, prêts à en découdre dans le silence du lombricomposteur, à ma droite des déchets « nobles » épluchures de légumes, fruits, coquilles d’œuf, marc de café, thé, cartons… qui pullulent et encombrent la poubelle.


Les belligérants se jaugent du regard… qui gagnera la bataille du déchet ?


Vainqueurs par K.O., champions toutes catégories, je déclare les Lombrics rois du recyclage !


Sans bruits (heureusement !!!), sans odeurs, dans une discrétion totale, les petites bestioles ont vaillamment ingurgités nos déchets et nous ont offert plusieurs récoltes de lombricompost et d’engrais liquide pour la grande joie des plantes vertes et des plantations de la terrasse.

 

Ils ont même passé sans encombre la période des vacances estivales avec 2 semaines en autonomie totale.


Côté poubelle, le verdict est sans appel.

 

Nous sommes passés de 2,5 sacs de 30 litres de déchets ménagers pour 4 personnes à  1,5 voire 1 sac par semaine.


Les visqueux ont été totalement adoptés par la famille, surtout par les enfants qui adorent leurs

4 578 nouveaux copains (les bougres se sont joyeusement multipliés !).


D’ailleurs, ils ont voulu partager leur expérience dans  l’une de leur revue enfantine. Voici le reportage, en attente de publication officielle : ICI.Youpi


Je ne pensais pas déclarer un jour que je suis contente d’avoir des vers dans ma cuisine mais c’est la réalité !



Si l’expérience vous tente à votre tour, je  vous propose de consulter ces liens :


-         Construire son lombricomposteur.  L’association « la boîte à vers » propose un guide complet pour créer soi-même. Une solution simple, efficace et pas chère !


-         Si vous désirez acquérir un lombricomposteur du commerce, « Jardins animés » proposent 3 modèles avec leurs accessoires. Mention spéciale pour Eco-Worms, fabrication française.

 

 

La vie du vers.


Envie d’en savoir plus sur ce drôle de tube dont on a bien du mal à différencier les deux bouts ? C’est par là !

 

Après tout cela, vous ne pourrez pas déclarer « Un vers ça va, trois vers… ».


L’expérience vous donnera envie de chouchouter votre cheptel de grignoteurs infatigables.

 

Quoi de plus gratifiant que de minimiser son impact quotidien sur la production de déchets et d’inscrire une partie de sa consommation dans le cercle vertueux du recyclage à portée de main ?

 

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article