Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

God save the Face

 

 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1b/Facebook_icon.svg

 

Facebook icon, open icon library, par Zymos, wikimedia commons, sous licence éventuelle ;-)

 

 

 

Notre rencontre était le fruit du hasard, d’un concours de circonstance né d’une relation commune et – point farouche – j’avoue  avoir été un peu « facile » sur ce coup-là….

 

Nous avions échangé, juste pour devenir amis semble-t-il… du moins c’est comme cela que ça m’avait été présentée.

Prise par le jeu, j’ai baissé toutes mes barrières lorsque nous sommes tombés de conserve dans un attendrissement régressif devant les facéties d’un chaton malicieux.

 

Ça, j’aime ! Et tu t’en es rendu compte, tu as surenchéri dans les minauderies animalières.

 

Puis, on a passé des heures et des nuits, ensemble, à rire de tout, LOL, PTDR, MDR, à se caresser dans le sens des pixels.

Je garde un bon souvenir de nos poilades private-joke de geeks autistes, sois-en assuré !

 

Souvent, tu préférais que nous échangions sur des bêtises et non pas sur des sujets sérieux qui reviendraient à nous projeter IRL. Ça, ça t’énervait un peu, j’ai cru remarquer…

 

Moi, je te faisais confiance, je te murmurais bien des choses personnelles comme mes états d’âme, mes déboires au taf avec un despote caractériel, les dernières vacheries de la collègue du service d’à-côté.

J’étais amusée lorsque tu m’expliquais que tu te levais juste ( à 14h ??), que tu prenais un café bien corsé et que le temps était au beau fixe vu de ta fenêtre.

 

Ah… la météo, métaphore de nos esprits, baromètre de notre moral, un arc en ciel jeté entre toi et moi…

 

Un jour, tu m’as demandée un coup de main pour effectuer des travaux dans une ferme, propriété de l’un de tes amis. En échange, tu m’as suivi dans la défense de la culture de kiwis de l’espèce « trop cool » et notre relation a pris un tour plus intéressée, plus donnant-donnant mais moins humaine.

 

Aussi, quand tu m’as demandée 38$, j’avoue que j’ai eu du mal… c’est là le prix que tu donnes à notre histoire ?

 

 

Zuck’ t’abuses! God save the Face!

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Seb 14/06/2012 00:24


Grand sourire! Bien vu, bien vu! :)

Sandrine Virbel 14/06/2012 08:39


Franchement... en plus, il réclame 38$ pour ne t'en rendre que 27.... raaahhhhhhhhh!!!