Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

L'Opéra, plus fort que la vie.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/69/Caruso_Farrar.jpg?uselang=fr

 

http://commons.wikimedia.org/wiki/File%3ACaruso_Farrar.jpg

 


 

E lucevan le stelle,
e olezzava la terra
stridea l'uscio dell'orto
e un passo sfiorava la rena.
Entrava ella fragrante,
mi cadea fra la braccia.

O dolci baci, o languide carezze,
mentr'io fremente le belle forme disciogliea dai veli!
Svan? per sempre il sogno d'amore.
L'ora fuggita, e muoio disperato!
E non ho amato mai tanto la vita!

 

E lucevan le stelle (G.Puccini, "Tosca")

 

 

 

 

 


Et les étoiles brillaient,
Et la terre embaumait,
La porte du jardin grinçait,
et un pas effleurait le sable.
Elle entrait, parfumée,
me tombait dans les bras.

O doux baisers ! ô caresses langoureuses !
Tandis que je tremblais, elle libérait ses belles formes de leurs voiles
Il s'est évanoui pour toujours, mon rêve d'amour.

 

L'heure s'est envolée, et je meurs désespéré !
Et je n'ai jamais autant aimé la vie !

 

 

 

 

Voulez-vous vivre une expérience plus enivrante que l’amour, plus vaste que la vie ?


Voulez-vous ressentir dans votre âme la douleur  ineffable de la perte, l’âpreté de la vengeance qui s’instille jusque dans la moelle de vos os ?


Voulez-vous rire, vous émouvoir, détester le traître, pleurer le héros, vous assimiler à l’héroïne ?


L’Opéra vous offre toute la palette des émotions et des sentiments dans une expérience psychique, physique et sensorielle à nulle autre pareille.


Dès les premières notes, la voie humaine poussée dans des contrées inaccessibles au commun des mortels se saisit de votre corps tout entier. L’auditoire, à l’unisson dans un abandon collectif, se détend, hypnotisé, envouté et captif, tel les compagnons d’Ulysse, de ce quasi chant des sirènes...


Le temps lui-même change de structure, il ne s’écoule plus de façon régulière, sa forme change, il s'étire, se contracte jusqu’à  ce que la notion de durée s’efface.


Tandis que l’œuvre prend possession de vous, vous êtes submergés par des émotions que vous croyiez pourtant connaître.


Là, vous jureriez avoir entendu des voix célestes, ici, vous pensez avoir eu une vision onirique… rien de semblable n’existe dans l’existence routinière.


Vous touchez à la beauté à l’état pur.


A chaque note, le feu crève la glace dans la célébration de la vie. Une sublimation absolue, sans aucun doute !


L’opéra ne sert à rien en soit, bien sûr, mais il rend la vie plus belle l’espace de quelques instants et vous savez déjà que vous rechercherez de nouveau à revivre ces moments hors du temps.


Car, comme Adam et Eve chassés du paradis, vous ressentirez longtemps la nostalgie de la vie parfaite, renvoyés à une certaine fadeur qui vous fera paradoxalement encore plus apprécier votre prochaine expérience lyrique.


 Poussez les portes de l’Opéra, vous n’en reviendrez pas !

 


 

(Au départ, l’Opéra était un spectacle très populaire, comparable aux spectacles musicaux actuels.


Au fil du temps, il a été considéré -  à tords ! -  comme réservé à certaines catégories de la société.


Or, ce sont des spectacles très accessibles et ce, à tous les publics.


Aucune convention n’empêche de se rendre à un spectacle lyrique en jean ou dans une toilette apprêtée si cela vous fait plaisir.


De même, les prix des places sont très variés permettant aux budgets même modestes de profiter d’un spectacle vivant dans le plus noble sens du terme.


Certains opéras sont en langue étrangère. Encore une fois, cela n’est pas un obstacle : des livrets traduits sont facilement  disponibles (internet…)  et certaines salles comme l’Opéra Bastille proposent un écran de traduction visible de toute la salle. Il n’y a pas besoin de maîtriser l’italien ou l’allemand pour savourer  Verdi ou Wagner.


Il est à souligner que nombre d’artistes lyriques s’efforcent de briser la réputation sélective de leur art : feu Luciano Pavarotti,  Roberto Alagna aujourd’hui et tant d’autres qui désirent partager leur passion.

 


Avec succès, le public des scènes lyriques tend à se rajeunir et surtout à se diversifier…)

 

 

 

Retrouvez cet article dans une autre version chez les Impromptus littéraires : Ma Muse!

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article