Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

"La lettre et autres nouvelles" de Patrick Fort

P1020159

 

 

La lettre… Réminiscence … Le Chêne …Deadwood  … 4 nouvelles réunies sous forme de coffret. Au-delà de la présentation originale, 1 thème commun qui s’articule autour du passé, de la mémoire et des coups de tonnerre dans le ciel du destin.

 

 

Fermez les yeux, imaginez que vous vous trouvez dans le grenier de la maison familiale où vous avez passez vos si claires et jeunes années.

 

Il y a un coffre, posé à votre attention.

 

Il vous attend.

 

Fébrile mais impatient, vous l’ouvrez avec déférence.

 

Une étiquette passée porte un nom tracé à l’encre violette : « Patrick Fort ».

 

Vous vous souvenez, oui… c’est cela… vous avez entendu parler de cet homme qui semait les mots aux vents.

 

Vous plongez la main dans le coffre, un peu intimidé.

 

Vous en sortez une lette… une lettre qui, vous le comprenez à sa lecture, a bousculé des certitudes.

 

D’une nouvelle exploration dans le coffre, vous ramenez une photo énigmatique… vous peinez à discerner une vague bâtisse fantomatique. Sur l’envers du cliché, vous décryptez quelques mots : « le Petit Séminaire ».  Les lettres sont tracées avec la même encre violette que l’étiquette du coffre.

 

Vous sondez à nouveau le coffre aux trésors. Une feuille de chêne et quelques glands. Un Opinel soigneusement refermé. C’est curieux… ça sent l’amitié… les souvenirs… la vie qui file…

 

Votre main s’aventure une dernière fois dans le coffre.

 

C’est doux, c’est chaud, une odeur d’eau de toilette féminine s’échappe.

Un chapeau. Vous tenez un délicat petit chapeau rouge au style démodé.

Une tâche écarlate, un peu plus foncée que la teinte du couvre-chef, attire votre attention.

 

Le sang quitte votre cœur, votre tête bourdonne.

Un soupir derrière vous, une brise légère venue du passé et de la mémoire des hommes parcoure votre nuque.

 

Vous frissonnez en déposant les trésors au fond du coffre. Vous jetez un dernier coup d’œil à l’étiquette. 

« Patrick Fort ».

Quelques mots dansent dans votre esprit… La lettre… Réminiscence … Le Chêne …Deadwood  …  là, préservés du temps, dans le coffre protecteur.

 

 

Lire, Ecrire, En Parler. Patrick Fort.

 

 

Les Editions Le Solitaire.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article

laura 15/05/2011 17:55



Ca donne envie



Sandrine Virbel 22/05/2011 22:57



alors j'ai réussi ce que je voulais ;-)



seb 04/05/2011 18:24



Je vais commander Sandy! Bien sûr!


Bisousssss



Sandrine Virbel 11/05/2011 22:18



c'est obligé!!! ;-)


bises!!!



Frédéris THOMAS 04/05/2011 17:59



Bonjour Sandrine,


Voici un magnifique article qui revêt à merveille la poésie et l'univers de ce recueil de nouvelles !


Je t'avoue qu'il y a longtemps que je n'ai pris le temps de te lire. Le temps pour moi comme pour tous, défile et est une denrée si rare. Mais je vais rattraper mon retard…


Je suis heureux que ton travail et que ton talent soient reconnu.


À bientôt Sandrine et bravo encore !


 



Sandrine Virbel 11/05/2011 22:18



Bonsoir!!


Merci pour ce commentaire et pour tes encouragements.Ce n'est pas bien grave si tu n'as pas le temps de passer ici : ça ne bouge pas, c'est à disposition pour quand on veut, comme on veut!


A bientôt!



Patrick 17/04/2011 19:10



Bonjour Sandrine et je réitère ma pluie de remerciements comme je te l'ai déjà écrit sur Facebook. Le problème avec facebook est que les lecteurs commentent sur les liens que nous mettons sur nos
profils mais "oublient" que commenter directement sur le site est également important. Mais laissons là cette apparté...


Je suis fasciné par ton texte, poétique et captivant. Tu as très bien cerné, mieux que je ne l'écrirai jamais les thèmes de ce recueil ; le passé et le destin étroitement liés. Et le poids des
secrets. 


A te lire, j'ai envie de me relire comme si je ne connaissais pas ces nouvelles que tu évoques ici.


Fierté et reconnaissance donc. Pour ce formidable texte, tes mots, ton ressenti qui embelissent mes histoires.


J'ai hâte de découvrir "Abattez les grands arbres" en chair et en papier comme tu l'écrirais...


"L'homme qui semait les mots au vent"...l'un des plus beaux compliments que j'ai reçu jusqu'à présent...


Merci encore. Et encore.


A très bientôt,


Patrick


 



Sandrine Virbel 22/04/2011 22:33



Bonsoir Patrick,


L'auteur que tu es et la lectrice que je suis peuvent se retrouver et échanger autour de tes textes. Un éclairage nouveau peut sortir de mon interprétation personnelle, c'est toujours intéressant
pour l'auteur de connaître l'émotion que font naître ses mots.


Matériellement, je trouve le coffret-recueil très bien adapté : format, visuel... et tes nouvelles ayant une continuité de thème n'en sont que d'autant plus sublimées.


Enfin, si tu veux mon texte critique de tes nouvelles pour les promouvoir , je te l'envoie avec plaisir!


"semer les mots au vent" n'est ce pas la meilleure façon de faire germer le partage autour de l'écriture, la lecture et l'échange d'idée?


A bientôt!


Sandrine