Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scribouilles

écriture (notes, roman, nouvelles, textes...) lecture et curiosités en partage

Le registre de Sa Majesté (élevage de fourmis)...

 

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8d/Scheme_ant_worker_anatomy-en.svg

 

 

By Mariana Ruiz (User:LadyofHats) [Public domain], via Wikimedia Commons

 

 

 

 

 

Elever des fourmis à la maison ?


Quelle drôle d’idée !

Et pourquoi pas, après tout...


 

Je ne suis pas à mon premier élevage entre l’aquariophilie, les lombrics, les coccinelles, les papillons...  

 

Les fourmis ont ceci d’intéressant qu’elles constituent une espèce d’insectes pourvus d’une organisation sociale et que l’éleveur peut observer les échanges sophistiqués entres les individus comme la trophallaxie (partage de la nourriture par « bouche à bouche »), la communication et la reconnaissance (contacts antennaires…), le soin attentionné au couvain.

 

Néanmoins et malgré tout l’intérêt de ce type d’élevage, les personnes désireuses d’élever des fourmis – comme pour toute autre espèce animale ou végétale d’ailleurs – doivent s’assurer qu’elles sauront y consacrer un minimum de temps et qu’il ne s’agit pas d’une tocade impulsive.


Les fourmis auront besoin de vous, de vos soins : nourrissage, abreuvage, surveillance, nettoyage et elles ne vous rendront aucun égard en retour. Pour elles, vous n’existez pas en tant que tel…

 

 

Si vous décidez de vous lancer, informez-vous préalablement sur les sites de passionnés, les forums dédiés et choisissez une espèce recommandée aux débutants.


 

Pour gérer votre/vos colonie(s), vous trouverez des outils simples et efficace comme le site «  gestion des colonies ».

 

 

D’autre part, une communauté d’éleveurs passionnés se retrouve sur le site  Akolab.

 

 

Enfin, le site Microfaune propose un forum et des conseils pratiques en sus de tout ce qui nécessaire au débutant comme au confirmé.

 

 

 

 

Mes fourmis…

 

 

Mon choix s’est porté sur l’espèce Lasius niger, une fourmi robuste, parfaite pour les débutants et offrant de belles perspectives d’observation.


La colonie et son habitat – acheté sous forme de mini-kit prêt à l’installation –  comportent une reine (dite « gyne »), ses premières ouvrières, du couvain. Elles  proviennent de chez Microfaune.

 

Sa Majesté peut espérer vivre 30 années et atteint la taille de 9 mm.

L’espèce est dite « monogyne », c'est-à-dire que la colonie ne comporte qu’une seule reine.

 

Les sujets – uniquement des ouvrières -  sont moins bien lotis. Ils vivront 3 années et mesurent de 4 à 5 mm une fois adulte.

 

Les Lasius niger sont des fourmis « pacifiques » : il n’y a pas de soldats, elles sont dépourvues d’aiguillon et sont donc incapables de piquer.

 

Leur cycle de vie est classique : œufs puis larves, ensuite cocon dont émerge un individu adulte.

 

Leur régime alimentaire est plutôt omnivore et elles s’alimentent avec des nourritures liquides sucrées et protéinées.

 

Après cette présentation sommaire, je propose de consulter les notes prises lors de mes observations mois après mois.


Certaines d’entre elles sembleront basiques pour l’éleveur chevronné mais pourront servir aux néophytes dans l’élevage de fourmis comme moi !

 

Je consacre également une page à l’alimentation donnée et à l’attrait de chaque repas sur mes protégées.

 

Je vous invite à revenir régulièrement pour suivre la mise à jour de mes observations et les faits notables constatés dans la catégorie "Le Regsitre de Sa Majesté" sur ce blog.


 

Enfin, si vous êtes vous-même éleveur ou simple curieux, n’hésitez pas à commenter ou à me contacter…

 

 

A suivre...

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sandrine Virbel

de l'écriture, de la littérature, de la culture, des connaissances mises en partage... ॐ
Voir le profil de Sandrine Virbel sur le portail Overblog

Commenter cet article